Visite d’immobilier : les 10 erreurs à éviter

Publié le : 05 juillet 20224 mins de lecture

Les vendeurs croient souvent qu’effectuer une visite d’immobilier est facile. En fait, le contraire est vrai. Dans tous les cas, quand on veut avoir des résultats satisfaisants : une proposition d’achat au juste prix et dans les délais indiqués. Voici 10 erreurs à éviter lors d’une visite immobilière.

Ne pas planifier votre visite ou être en retard ou encore la négliger 

Ne commencez pas et ne terminez pas votre visite dans un appartement inconfortable, petit ou sombre. Les premières et dernières impressions sont ce dont les clients se souviendront. Votre préparation est votre meilleure alliée ; à cet égard, il vous suffit de préparer une fiche avec les phases de votre visite et les points les plus importants à mentionner.

C’est un mauvais départ si vous attendez jusqu’à 5 minutes pour des visiteurs qui planifient déjà leur projet de vie et ont hâte de découvrir un appartement qui pourrait être leur nouveau cocon.

Vous avez organisé votre visite, mais maintenant vous êtes rentré du travail et vous vous demandez déjà quoi faire ce soir…

Vous enverrez la visite dans les dix minutes et demanderez aux visiteurs d’envoyer des interrogations par SMS ou e-mail… Même si votre temps est limité, vous êtes censé le prendre pour tous les visiteurs.

Faire entrer les acheteurs potentiels par le garage, montrer son attachement à votre logement et ne pas connaitre vos dossiers

Même si vous entrez par le sous-sol ou le garage pour votre confort, ce n’est certainement pas le plus bel endroit de votre habitation. Si vous ne pouvez pas vous en passer, vous devez soigner le rangement de cette dernière.

Ce n’est pas facile : votre maison fait partie de votre histoire, avec des moments heureux où vous pouvez voir votre famille grandir. Pourtant, cela ne devrait pas être discuté lors de la visite. 

Dans le processus de transaction immobilière, l’aspect émotionnel doit être mis de côté. Par conséquent, lors de la visite, vous êtes censé rester neutre afin que l’acquéreur puisse aisément vous distinguer selon ses envies et ses projets.

Manquer d’empathie, laisser le propriétaire prendre les devants, dire que le coût est négociable et faire un compte rendu de visite

En tant qu’artiste, vous devez découvrir les informations utiles pour l’acheteur. Par contre, permettre au visiteur de poser ses interrogations pour répondre vous donne une idée parfaite de vos capacités.

Vous devez être à l’écoute de vos clients et comprendre leurs préférences et leurs besoins. Le projet est pour ceux qui le présentent.

Afin de démontrer la qualité de votre tâche, vous devez éviter que les acheteurs et vendeurs se parlent. Un spécialiste est chargé de réaliser la discussion et la visite.

Pour confirmer la vente, l’intérêt pour la propriété et la vente éventuelle est requis.

L’automatisation d’un bon expert est de diriger le prochain contact et à déterminer le sujet de la prochaine rencontre.

Plan du site