Conseils pour débuter dans l’investissement immobilier

Publié le : 05 juillet 20224 mins de lecture

Vous envisagez d’investir dans les biens immobiliers, mais vous n’avez pas l’expérience nécessaire pour minimiser les risques de pertes ? Voici quelques conseils pratiques pour bien débuter dans l’investissement immobilier, et ce, avec plus de chances de rentabilité.

Vérifiez tous les paramètres avant d’investir

N’investissez pas immédiatement quand les marchés sont « chauds ». En effet, ces périodes durant lesquelles les marchés immobiliers sont très concurrentiels sont souvent des périodes durant laquelle beaucoup de débutants perdent leur argent, cars ils ont été séduits par la hausse des taux, ou bien par la valeur de leurs biens qu’ils ont rénovés (lors de l’ajout d’isolations par exemple). Le mieux est de prendre en compte plusieurs paramètres en globalité, et non se baser sur des éléments séparés. En guise d’illustration, prenez l’exemple d’une construction de villas : le prix d’une villa ne doit pas uniquement être basé sur sa valeur intrinsèque (récemment bâtie, possède plusieurs pièces et étages, présence d’isolations phoniques et thermiques…), mais aussi sur son emplacement : le voisinage est-il calme ? Est-ce qu’il y a des infrastructures fréquemment utiles aux alentours ? Qu’en est-il du taux de criminalité dans le quartier ? Tous ces facteurs contribuent à une forte demande de logements. Les investisseurs immobiliers ne devraient pas laisser passer leur chance si toutes les conditions sont remplies. De même, n’investissez que si l’offre et la demande de logements sont équilibrées. Sinon, la loi de l’offre et de la demande va entraîner une baisse des prix, puisqu’il y a plus de propriétés disponibles que d’acheteurs.

Sachez quand investir dans quel marché

En raison de la nécessité de réaliser des gains financiers, les marchés immobiliers évoluent par cycles, et chaque marché se trouve actuellement à un stade distinct du cycle immobilier. Vous devez localiser d’abord les marchés en expansion, où les ventes et les prix augmentent, où le coût de la vie est favorable, où la construction est minimale et où les investissements en capital sont en hausse. Votre stratégie d’investissement immobilier doit être basée sur le marché spécifique dans lequel vous vous trouvez. Par exemple, le pic de la construction neuve survient généralement après le pic de la demande de nouveaux logements, ce qui se traduit par une brève offre excédentaire et une baisse des prix. Avant qu’un plancher de prix ne soit découvert, cette phase d’effondrement dure souvent de 1 à 3 ans.

Sachez repérer les bonnes opportunités

Le meilleur scénario consiste à acheter un bien immobilier à un vendeur en faillite, car vous pouvez l’obtenir pour un prix bien inférieur à sa juste valeur marchande. Oubliez les ventes aux enchères de biens saisis ; bien qu’elles puissent permettre de réaliser des économies, vous trouverez souvent des maisons qui nécessitent des réparations importantes. Recherchez plutôt des propriétés auprès de vendeurs en difficulté qui ne les ont pas encore inscrites sur le marché.

Plan du site